Pour en finir avec les clowns

… et après, promis, on arrête de publier des posts avec des clowns. Tout le collectif s’excuse d’ailleurs collectivement de ces moments d’égarement collectif — on ne nous y reprendra plus.

• Charles Mingus :

(NB : merci à Brambilla)

 

• 1924 : Victor Sjöström, He who gets slapped, traduit en français par Les larmes du clown. La seule histoire de clown qui pourra inspirer Bergman, en particulier pour son (télé)film En présence d’un clown (1997, d’après sa pièce S’agite et se pavane). Le film de Sjöström (synopsis ici) se trouve en DVD, il est très beau.

 

• Brett Anderson, Clowns (live, Berlin, 2010) :

 

••• and now : rideau sur les clowns.

 

 

 

Publicités