Slowdive / 7 juin / Villette sonique

Ce sera samedi prochain, 7 juin, à Villette sonique. Cela sera sur le mode « 20 ans après… », mais Neil Halstead aura une barbe de jeune hippie et il n’y aura évidemment rien à redire à Rachel Goswell.

Rachel Goswell sourira souvent un peu gênée, la voix recouverte, agitant un tambourin devant le micro ; elle jouera aussi parfois de la guitare.

On se rendra compte que dans Slowdive, il y avait (il y a) une section rythmique aussi, et que l’air de rien elle n’était pas insignifiante.

Slowdive — car c’est de leur concert de retour/revival qu’il s’agit — commencera sans doute forcément par « Slowdive » :

Et il aura bien sur les attendus, les « classiques » des deux premiers albums, « Catch the Breeze », « Morningrise« , « Alison« , « Souvlaki Space Station » et autres « When the sun hits » :

Mais il y aura même des extraits de Pygmalion, le 3e et dernier album, dont Coup fantôme a déjà parlé (via David Sanson), et là on sera ébahi. Qui sait, peut-être devant « Rutti » :

En tout cas sûrement devant la répétitivité de « Crazy for you », juste plus accélérée, « rythmée » et bruitée que dans l’original :

Et autres, même une vieille reprise de Syd Barrett…

Comme à la Villette le son se répandra dans un grand espace et nous enveloppera, ce sera bien.

 

Publicités

Slowdive : post-scriptum de saison

Slowdive, When The Sun Hits, album Souvlaki (1993)

(oui : « Souvlaki » ; avec comme titre phare « Souvlaki Space Station » ; et même, sur une face B du EP Outside your room du single Alison, un remix gentillet de Souvlaki Space Station au doux nom de « Moussaka chaos » ; mais en plus digeste ; surtout lorsqu’on se souvient de Rachel Goswell sur scène, sourire frais — Catch the breeze…, qu’on rêverait de circonstance — et guitare accessoire au milieu des nappes et décibels enveloppant les quelques petits mètres carrés de feu l’Espace Ornano, lors de la tournée qui précédait, celle de l’album Just for a day — le concert parisien de tournée de Souvlaki fut hélas annulé au dernier moment…)

Du temps et de l’air : Pygmalion (Slowdive)

Il y a longtemps que coup fantôme s’était dit qu’il profiterait d’un petit temps d’activité relâchée pour rebloguer le post que David Sanson (blog « What you give is yours, what you retain is lost forever« ) avait publié il y a quelques mois pour rappeler à notre bon souvenir le dernier album de Slowdive, Pygmalion (1995).

Pour cela, il fallait un moment de l’année où le temps se suspendrait un peu, où l’on se sentirait disponible à de grands espaces aérés et répétitifs, où l’on sentirait le besoin que les notes et les arrangements ventilent un peu l’air pour pouvoir s’y glisser — so lazy. C’est le bon moment, là, non ?

Voici donc le lien du post de David Sanson (« Pygmalion, album modèle ») :

http://sansondavid.wordpress.com/2013/04/26/slowdive-pygmalion/

Et comme le lien youtube sur l’intégralité de l’album ne fonctionne plus, en voici un nouveau :

[00:00] 1. Rutti
[10:05] 2. Crazy for You
[16:06] 3. Miranda
[20:56] 4. Trellisaze
[27:17] 5. Cello
[28:59] 6. J’s Heaven
[35:47] 7. Visions of La
[37:34] 8. Blue Skied an’ Clear
[44:29] 9. All of Us

 

En bonus, coup fantôme raconterait bien ses souvenirs, sa surprise et sa stupéfaction la première fois qu’il a posé le disque (successeur tant attendu des ‘shoegazing‘ Just for a day et Souvlaki, et si radicalement différent ; après, Slowdive n’existera plus et Neil Halstead et Rachel Goswell donneront naissance à Mojave 3) dans une platine, et entendu s’ouvrir l’espace ouvert de Rutti, la boucle obsédante de Crazy for you, et ainsi de suite ; mais — so lazy, on vous dit — on préfère vous laisser avec le post de David Sanson.

Et juste rajouter, car il faut bien un bonus quand même, le lien vers le post que kms (« Kill Me Sarah ») avait consacré, dans sa série « Je me souviens », à Rutti, la première chanson de cet album :

http://kmskma.free.fr/?p=4688